+33 1 45  09 12 39

  • Nous relions les hommes,
    partout dans le monde

  • Nous relions les hommes,
    partout dans le monde

  • Nous relions les hommes,
    partout dans le monde

IRC: expert en réseaux

Réseaux fixe

Cuivre et câble : valeurs refuge

Le réseau cuivre d’Orange et dans une moindre mesure le réseau câblé de Numericable restent aujourd’hui les moyens d’accès « fixe » prépondérants à la téléphonie et à l’internet. Ces réseaux génèrent donc une activité quotidienne conséquente  et les autres entreprises du secteur des infrastructures télécoms.

Depuis l’arrivée du 4ème opérateur, les prix se sont effondrés sur les réseaux mobiles. En France, comme dans de nombreux pays dans le monde, les réseaux cuivre et câblés apparaissent désormais comme des valeurs « refuges » avec un modèle économique stable et rentable. Cet attrait est particulièrement bienvenu dans une période où s’accélèrent les investissements publics et privés pour transformer ou remplacer ces réseaux afin de délivrer du Très Haut Débit.

Dans ce contexte, IRC réalise des études techniques, des travaux, de l’exploitation et de la maintenance. IRC possède d’ailleurs la particularité de réaliser en volume des prestations dans les centraux ainsi que des installations, extensions et mises en service de « DSLAM », qui permettent de faire passer le service « DSL » sur les lignes cuivre.

réseaux fixes thd

Avec en France près de 8 millions de logements éligibles (dont 3 millions en FTTH) et 2 millions de clients à fin 2013, le Très haut débit apparaît aujourd’hui comme une réalité. Sur le dernier trimestre de l’année, les abonnements THD représentent la moitié des abonnements Internet souscrits en France. 

Les pouvoirs publics jouent un rôle moteur. La perspective de déployer partout en France des réseaux THD en fibre optique est non seulement une aubaine pour notre secteur d’activité mais également un formidable enjeu en termes d’emploi et d’aménagement du territoire. Ainsi, l'actuel plan « France Très Haut Débit » est venu renforcer l’ancien « Plan national Très Haut Débit » et prévoit 20 milliards d’investissement public et privé d’ici 2022.

Les opérateurs sont déjà à pied d’œuvre sur les zones dites AMII qui représentent 10 millions de logements et 3 600 communes. L’essentiel des 3 millions de logements désormais éligibles au FTTH est situé sur ces zones.

ff